choses_perdues

Ce roman, publié aux éditions L'Archipel, a connu deux publications : l'une pour adultes et l'autre pour un public adolescent. J'ai eu en mains les deux versions et, apparemment, seule la couverture change (à droite, le design "enfant" ... nettement moins joli non ?)

Lelivredeschosesperdues
Autant l'annoncer tout de suite : aucun livre ne m'a autant enthousiasmée depuis "Princess Bride" en septembre.

Revenons au début. Le pitch.

David est un jeune garçon dont la mère vient de mourir. Son père se remarie peu après et David se retrouve avec une belle-mère et un demi frère, pour qui il n'éprouve que rancune. C'est le début de la seconde guerre mondiale, en Angleterre. David sombre peu à peu dans la tristesse et bientôt il se met à entendre les livres de sa bibliothèque murmurer, à sentir une présence inquiétante, qu'il nomme "l'Homme Biscornu". Un soir, dans le jardin, David est attiré par la voix de sa mère disparue et bascule dans un autre monde .... un monde fantastique peuplé de magiciennes, de trolls, de Sire-Loups, de bêtes affreuses, de chevaliers et de personnages étranges. Perdu, il fera beaucoup de rencontres et sera confronté à bien des dangers, dans sa quête du roi de ce pays, dont les gens disent qu'il possède un mystérieux livre, le Livre des Choses Perdues, et qui contient peut-être la solution pour que David puisse retourner dans son monde à lui.

Une fois ce roman ouvert, je suis retombée en enfance devant ce monde merveilleux et terrifiant, devant les trouvailles de l'auteur (les Sire-Loups, les contes de Roland et du Garde Forestier sont envoûtants), et me suis retrouvée entraînée dans les aventures de David, haletantes et débordantes d'imagination. L'auteur revisite ses classiques et nous présente sa propre version du "Petit Chaperon rouge" et surtout de Blanche-Neige et les sept nains, hilarante. Saviez-vous que ce sont les Nains qui ont tenté d'empoisonner Blanche-Neige avec une pomme, avant de faire porter le chapeau à "cette pauvre vieille marâtre qui, malheureusement, avait un alibi" ? Récit initiatique, récit d'aventures, les contes populaires sont revisités, d'autres légendes sont créées, les personnages sont fascinants (je pense à l'Homme Biscornu et à la Chasseresse, digne d'un film d'horreur).

John Connolly est un auteur de thriller et cela se sent. Plusieurs scènes du livre sont empreintes d'une grande violence, presque gore. Le sang gicle, les mutilations sont nombreuses, beaucoup de personnages sont maléfiques et sans pitié, dignes des pires tueurs en série. Mais l'histoire est très prenante et le monde onirique et magique créé par Connolly en fera rêver plus d'un.

Cela ferait un grand film !

L'écriture est belle et agréable (une très bonne traduction), les chapitres sont courts et l'action de faiblit pas.

J'ai été enchantée de la première à la dernière page, ce qui devient malheureusement assez rare.

Bref, j'ai adoré ce livre et le conseillerai avec plaisir !