campus"Lorsqu'elle passe les grilles d'Ault, prestigieux pensionnat privé, Lee Fiora voit son rêve se réaliser.

A quatorze ans, elle a choisi de quitter son Indiana natal pour intégrer ce vivier de l'élite américaine, niché dans les collines verdoyantes du Massachusetts. Mais, très vite, Lee comprend que ce petit monde lisse et attrayant n'est pas accessible à tous. Et surtout pas à une jeune boursière issue de l'Amérique profonde... Dès son arrivée, l'adolescente se heurte à l'univers fermé des vieilles familles de la côte est, à ces jeunes gens qui respectent des codes sibyllins pour le non-initié.

A la fois intimidée et fascinée par ses camarades de classe, Lee devient vite une observatrice privilégiée de leurs rites et de leurs manies... Mêlant tambour battant les rapports compliqués avec les enseignants, les grandes amitiés féminines et une initiation amoureuse tumultueuse, les tribulations de Lee dépeignent avec drôlerie, justesse et férocité cette formidable tranche de vie que représente l'adolescence."

J'ai pas mal hésité avant d'acheter ce roman, j'avais peur de tomber sur un autre "Moi, Charlotte Simons" (Tom Wolfe), vulgaire et mal écrit. Et bien , j'ai eu une agréable surprise ! Ce gros roman se lit tout seul et, même s'il n'y a pas de grands événements, se révèle vite passionnant. J'ai toujours eu un faible pour les chroniques étudiantes, spécialement la vie de campus américain, les histoires de profs, d'amies, de garçons, pour ados ... J'avoue ! Ici, j'ai été servie : Lee est une héroine très attachante, un peu paumée, qui cherche sa place dans son nouveau monde. On croise toutes sortes de personnages assez typiques : le macho, l'intello, la pétasse, la gentille, l'étrangère, la riche, la pauvre, ... Lee s'entiche d'un garçon au nom débile (Cross ...) qui se révèle tout sauf intéressant et il est si flagrant qu'elle se fait avoir que c'est frustrant de suivre, tout au long de sa scolarité, son obsession pour ce type inintéressant. Le lecteur la voit grandir et évoluer, de son entrée au pensionnat jusqu'à la terminale, et ne la quitte qu'à regret ...

Campus est un livre parfait pour les vacance: du plaisir, de la légèreté, pas de prise de tête et, pour couronner le tout, un très bon style d'écriture.